La tête dans les étoiles!

Tout d'abord, je souhaite vous souhaitez une belle et heureuse année 2017. L'année 2016 est dernière nous avec ses bons moments aussi (car je en souhaite retenir que ceux là). L'heure des bilans et des bonnes résolutions est là... Je dirais que je suis plutôt insatisfaite de la vie, mon mari est de retours à la maison, mon fils a trouvé une école qui lui convient et des amis sincères. Je suis toujours aussi passionnée par ma vie de famille et mon travail... En 2017, on recommence et j'espère vous écrire plus souvent ^^ 
Je vous remercie aussi du font du coeur pour votre fidélité, vos commentaires, vos questions et votre confience! Je profite aussi du moment pour vous annoncer l'arrivé d'un deuxième petit garçon pour mai 2017 ;)

Mais trêve de bavardage, passons aux choses sérieuses, voici le récit d'une très belle expérience vécu avec mon fils pendant les vacances de Noël :


Il faut savoir qu'Hugo quand il est fatigué, il a tendance à s’exciter et pleurnicher! Au lieu de se poser calmement, il va dans tout les sens... du coup, pour "l'obliger" à rester calme 15 minutes, on lui proposait des dessins animés. Sauf que oui-oui et compagnie ça va bien cinq minutes, donc en alternative, on lui propose des documentaires et ça fait mouche!

Son papa à eu l'idée de lui proposer un documentaire sur les baleines au lieu d'un dessin animé, juste pour voir... Il regarde le documentaire en entier, pose des questions, essaie de comprendre et cerise sur le gâteau : il ne rechigne pas à éteindre lui même la "TV"... En plus, c'est une bonne transition vers de nouveau imagier pour toujours plus de vocabulaire!

 Le dernier documentaire en date parlais du BIG BANG! Et figurez vous qu'il en a redemandé (le lendemain)! Et voilà que je suis assailli de millier de questions!
"C'est quoi ça?
- un volcan!
-pourquoi ça crache du feu?
- c'est de la roche en fusion, qui vient du centre de la terre...
-...
- c'est des cailloux mais il fait tellement chaud qu'ils ont fondu!
-... woua! et ça coule!
- oui
- comme la rivière!"

Bon Dieu, d'où sort-il ce type de comparaison! Encore une fois, je suis surprise et fière de la capacité de raisonnement des enfants!

J'ai donc décidé de me la jouer professeur Freinet, et je réunis différentes activité à faire avec Hugo pour lui ouvrir les yeux sur l'univers.

L'UNIVERS ALORS QUE C'EST A PEINE S'IL SAIT QU'IL Y A DES AUTRES PAYS?

Et oui, car, une vue d’ensemble sur notre univers, un zoom sur notre système solaire, me permettrons de le conduire jusqu'à notre planètes, sa naissance, son évolution (formation des continents), l'apparition de la vie (dinosaure, évolution des espèces...), sa géographie... Bref, pas mal d'occupation et de matériel sensoriel à présenter! Le tout sur le même fils conducteur!

CHAPITRE N°1 : Au début, il n'y avait rien...



Pour bien faire "comprendre" le Big Bang à Hugo, je lui ai proposé de regarder un documentaire! Nous en avons parlé. Je ne suis pas sûre que l'idée est acquise mais le chemin se fait.


CHAPITRE N°2 : Tourne, tourne autour du soleil!

Nous avons la chance d'avoir un planétarium de très très bonne qualité à la maison (merci la marraine d'Hugo!)

Je l'ai donc l'utilisé, pour présenter le système solaire à Hugo. Et rien de mieux comme introduction qu'un livre ou deux. Nous lui avions offert pour son anniversaire un livre sur la Terre et son papa lui a ramener un livre sur l'espace!



Après un lecture appliqué, j'ai emmener Hugo dans sa chambre, c'est là que j'ai entreposé le planétarium.



"Hugo regarde, j'ai quelque chose de nouveau!
- c'est des planètes!
- oui c'est un planétarium qui représente notre système solaire! Regarde ici c'est le SOLEIL, là Mercure, ici Vénus, La Terre, Mars, Jupiter, Uranus, Neptune, Pluton!
- Elle est où la lune?
- Elle est trop minuscule, on ne la voie pas, mais elle est là, elle tourne autour de la Terre"



J'ai  proposer à Hugo de faire une mise en paire de photo de planète et avec le planétarium! En suite, j'ai mit en route le planétarium et je l'ai laissé faire un tour complet! J'ai expliquer à Hugo, que ce mouvement correspondait à 1 an! Toute une poutre du temps ;) (j'en profite pour vous conseiller le livre Baltazar et le temps qui passe de Marie-Hélène Place)


CHAPITRE N°3 : La tête dans les étoiles!


Toujours aider du planétarium, j'ai fait "découvrir" les étoiles à Hugo. J'ai changer le dessus du soleil par la partie univers. La lumière éteinte, les consolations se sont révélées sur les murs et le plafond de la chambre... Instant magique! Grâce à ces images, j'ai dans un premier temps repéré les constellations au plafond de sa chambre. Et dès que nous aurons l'occasion nous irons au Planétarium. Mais rien de mieux que de regarder les étoiles (la nuit tombe vite en ce moment). Hugo repère déjà Vénus (l'étoile du Berger), lui montrer les autres constellations s'avère être plus difficile que prévu. J'ai donc dans la tête l'idée de fabriquer un "télescope" avec un pied d'appareil photo et un tube ^^ Le tout c'est qu'il ne le bouge pas quand il se place dessous :) Mais je vous en reparlerai surement.

Voilà pour notre aventure dans le ciel. Avec tout ces préparatifs de Noël j'avais l'impression d'étouffer. J'avais envie de faire quelque chose avec Hugo qui n'avait rien à voir avec le grand barbu! Alors rien de mieux pour rêver que de plonger la tête dans les étoiles!

A très vite pour encore plus de découverte!

  














Quand Montessori laisse place à Freinet : les pompiers!

Hugo est fan de Sam le pompier depuis toujours... enfin depuis qu'il a commencé à regarder la "télévision" (qui chez nous c'est l'ordinateur familial ou la tablette)! Il regarde les vieux épisodes en pâte à modeler comme les nouveaux avec les images de synthèse et les cascades en conséquence ;D Et il ne s'en lasse pas! Il allait même jusqu'à "voler" le casque de chantier de son papa pour en faire un casque de pompier, transformer son pauvre dragon de porte en tuyau de pompier et ainsi équipé il nous sauvait de gigantesques flammes imaginaires!
Cette situation est parfois pratique! Quand il ne veut pas mettre son manteau, je me mets à mimer le téléphone de la caserne :

"Hugo, vite il y a le feu à l'école! Tu as moins d'une minute pour mettre ton équipement"

Et là, il fonce mettre sa veste "de pompier", coure jusqu'à la voiture ou poussette "camion de pompier" et ouf! Il monte dans "notre camion de pompier" sans oublier de chanter "pin-pon" à tue tête!

Si on aidait Hugo à en connaitre plus sur les pompiers... 

D'abord : ON LIT ...



Cette passion pour les pompiers nous l’encourageons, pour cela nous lisons des livres sur le sujet. Après avoir emprunté tous les livres de pompier de la bibliothèque et des copains. Nous avons acheté le livre Questions / Réponses : Les pompiers des Éditions Nathan que je vous conseille sans hésiter. Les explications sont claires et approfondies. La lecture est agréable. Il y a en haut de page des grands encadrés qui plantent le décore et sur le dessin apparaissent des bulles qui apportent des précisions. Ce livre est accessible aux petits de 3 ans même si ce n'est pas la tranche d'âge donnée par le revendeur ...


Puis : ON JOUE ...



Et oui, toutes les excuses sont bonnes pour jouer au pompier. D'abord carnaval avec un déguisement sur mesure. En même temps que nous fabriquions notre costume, j'ai demandé à Hugo de me rappeler de quoi était composé la tenue : "casque, gants, sur-pantalon, veste, bottes" rien ne manquait. Ensuite j'ai montré à Hugo le calendrier des pompiers, afin de lui faire remarquer que la tenue de Sam était différente de la tenue des pompiers français. Hugo a voulu feuilleter le calendrier, et je lui expliquais les scènes avec les mêmes mots que le livre Question / Réponses pour qu'Hugo se reperd et qu'il visualise avec des photos les interventions des pompiers. Enfin, j'ai profité de l'occasion pour montrer à Hugo que les pompiers avaient plusieurs tenues ici.



Un déguisement c'est bien! Une caserne c'est mieux!
Pour Noël 2014, nous avons réalisé un cadeau participatif. Mon mari et moi les lutins du Père Nöel ont fabriqué une belle ferme en bois et les grands-parents et marraine avaient commandé au Père Nöel les animaux et autres tracteurs pour la remplir. Le concept a plus, nous avons donc réitéré en 2015 sur le thème des pompiers! La famille au grand complet s'est cotisée pour que le Père Noël livre tout un ensemble de pompier à Hugo. Les arrières-grands-parents ont commandé des pompiers plongeurs, les grands parents commandé la caserne, et Hugo a commandé le camion! Si avec tout ça on n'a pas de beaux sauvetages, on en aura jamais ^^

Enfin : ON VISITE ...

Par chance, le centre aéré dans lequel va Hugo a organisé une visite à la caserne de Pompier!

- Avec des vrais Pompiers?
-OUI! Des SUPER vrais!
- Et tu as vu les camions?
- OUI et MÊME LA GRANDE ÉCHELLE!

Les animateurs, nous ont dit que la visite avait vraiment plu à Hugo. L’excitation dans la voie de notre petit homme quand il nous racontait sa visite l'a confirmé :) C'est l'avantage d'avoir un centre aéré avec des animateurs super-motivés et dynamiques et aussi des pompiers sympas (quoique je ne connaisse pas des pompiers pas sympas ^^)

Ici

Un peu frustré de ne pas avoir été là pour voir notre petit les yeux brillant de joie et ouvert-en-super-grand-pour-ne-rien-manquer, nous avons emmené Hugo visiter le musé des pompiers! C'est moins impressionnant qu'une caserne mais il y a vu les premiers véhicules de pompier qui n'étaient autre que des pompes manuelles tirées par des chevaux.



Au fur et à mesure de la visite, les camions ont pris la place des calèches...



Pendant, la visite il y avait des petits jeux, comme des puzzles, fixer des tuyaux, essayer le casque de pompier ...



Hugo préfère de loin les camions modernes!Et les équipements modernes! Il est beau notre petit pompier! Mais qu'il en soit, il a passé une bonne journée!



Cet article est le premier d'une suite que je souhaite longue! Il fait partie des onglets : Culture, ceux -ci vous donneront des peut-être des idées. Je vous l'écris pour témoigner du rôle indispensable des parents quand il s'agit de stimuler la curiosité et aussi de donner les clés d'apprentissages à son ou ses enfants. D'avoir "étudié" les pompiers comme on l'a fait, a appris à notre garçon ce qu'est un pompier, mais aussi comment se renseigner sur les choses. En effet, il a découvert que les livres peuvent expliquer un métier, que les musées n’exposent pas que de l'art... Tout ça en s'amusant! Et des étoiles plein les yeux! Je vous souhaite à tous de vivre ce genre de moment qui restera dans les bons souvenirs de vos enfants!


Un peu de pragmatisme :

Entrée adulte : 4,5€
Entrée enfant de 7 à 17 ans : 1,5€
Temps de visite : 45 minutes / 1h (si vous lisez vite ;p)
En plus il y a plein de place pour se garer!

J'ai peur du noir!

Voici un article comme je ne vous en ai pas fait depuis longtemps!
 Je ne parlerai pas de Maria Montessori, ni de son matériel, ni de sa méthode...
 Non aujourd'hui je vous parle de :
LA PEUR DU NOIR!

ici


Alors la peur du noir des enfants (car oui ça arrive vers 3 ans et à 3 ans les bébés sont des enfants ;p) c'est GRAVE pour LUI, c'est DUR pour VOUS et ça peut durée LONGTEMPS! Mais ne dramatisons pas pour aider votre enfant à passer le cap il existe plein de solutions! Je dois vous avouer que je n'ai pas fait que très peu de recherche là-dessus mais je pars du principe qu'à PEURS IRRATIONNELLEs je propose des SOLUTIONS MAGIQUES!

Avant d'énumérer les 1001 façons de rassurer le garnement insomniaque, il faut faire la différence entre la peur du noir, le cauchemar et la frayeur nocturne!

La FRAYEUR NOCTURNE est (dans mon cas) assez "facile" à repérer et régler. En effet, quand votre enfant fait des frayeurs nocturnes, il pleure, il hurle au milieu de la nuit mais il ne se réveille pas. Si c'est votre cas aussi surtout prenez sur vous et ne le réveillez pas! La frayeur arrive toujours à la même heure! La seule chose à faire est de ne rien faire... Oui, on reste à côté du petit pour s'assurer qu'il ne tombe pas du lit et on le recouvre une fois terminée. On n'en parle surtout pas le lendemain, même si votre montre vous demande "pourquoi y a du bleu sous tes yeux ?" Ces frayeurs arrivent généralement vers 2 ans et demi, elles sont normales. Elles surviennent quand l'enfant est confronté dans la journée à une incompréhension non résolue. Il est devant un fait qu'il ne comprend pas, il s’angoisse et ça ressort la nuit. Alors quand elles apparaissent, laissées les passés (en 2-3 nuits c'est bouclé). Si elles ne passent pas, trouvez la cause! Avez-vous changé un meuble de place? Un dessin animé un peu bizarre?  L'arrivée de l'école? Bref, tout changement même le plus ridicule peut entraîner ces peurs. Comprendre leur origine et expliquer les choses à votre enfant, peut arrêter les frayeurs. Elles font parties d'un processus normal, en parler ou réveiller l'enfant dans un état d'angoisse extrême n'aidera pas votre enfant au contraire! Alors, on s'arme de patience!

Les CAUCHEMARS à la différence des frayeurs nocturnes, ils sont provoqués par l'imagination de votre enfant, quand il rêve il revit certains moments de la journée, sauf qu'une simple léchouille de chien peut se transformer en une attaque de loup féroce! Alors un conseille on ne fait pas de chantage type "attention! j'appelle le loup ou le dahu" avec les minus! Au contraire quand il montre un signe d'inquiétude on dédramatise : "Tu as vu une forêt ici? non! Alors pas de forêt pas de loup"...

La PEUR DU NOIR, elle est plus vicieuse car une veilleuse, des étoiles au plafond ou même la lumière ne l'apaisent pas! On dit que l'enfant a peur du noir, il a surtout peur d'être seul dans une maison où le plancher craque avec un poster de girafon qui te fixe dans le noir! Pour la soigner? Pas grand-chose, des petits remèdes qu'il faut régulièrement mettre au goût du jour! Ici on en a testé quelque uns!

Le dragon de porte gardien anti-loup!




Créé sur la base du tutoriel de doudou dragon de Laëtitia Gheno voir ici, il nous a servi de nombreuses fois soit devant la porte, soit devant la fenêtre! Avec un gardien pareil aucune chance de se faire manger!

La poudre qui apporte les beaux rêves!



Alors là c'est encore plus facile, quand Hugo a eu trois ans, on a mis dans sa chambre un bocal dans lequel se trouvait du bicarbonate de soude. Nous y avions versé quelques gouttes d'huile essentiel "sommeil" et il nous suffisait de le remuer et de l'ouvrir pour qu'il diffuse une bonne odeur apaisante... euh pardons, une bonne odeur magique qui diffuse les beaux rêves ^^

Le spray anti-monstre! 

Pour la fée c'est ici

Alors là... Comment dire! Un flacon, de l'eau aux vertus magique et quelques vaporisations... Ah si si, les fées y ont déposé de la magie qui ne se voie pas!

Enfin, le hibou super-protecteur qui mange les méchants loups et attrape les jolis rêves!



Très facile à réaliser (je vous fais un tutoriel bientôt) et le plus efficace! Accroché au-dessus de son lit, il n'est descendu de sa branche qu'une fois et il y est vite retourné pour reprendre son rôle :)

Voilà quelques idées qui pourront vous aider... Mais ce qu'il faut retenir de cet articles c'est :

  1. Faire la différence entre les frayeurs nocturnes, les cauchemars et la peur du noir
  2. Pour les frayeurs nocturnes il faut être patient, pour les cauchemars trouver la cause et la peur du noir il faut ruser!


Aller je vous laisse EN MUSIQUE pour vous donnez du courage! Et n'hésitez pas à partager votre propre expérience :)










Mann, unan, daou, tri, pevar, pemp, c'hwec'h...

source
Quand je vais chercher Hugo à la garderie, j'ai souvent le droit à une démonstration mathématique m'indiquant avec une précision de plus ou moins 20, le nombre de porte-manteaux que contient le couloir!
"Hugo sait compter! Il est vraiment malin!
-Wouai enfin, il énumère dans l'ordre les chiffres...
- En Français et en Breton! C'est IMPRESSIONNANT!
- Oui, c'est vrai que le langage est très développé chez lui! 
- Oui ET en plus il est bon en MATH!"

Bon ça suffit maintenant, Hugo ne sait pas compter, il énumère les chiffres dans l'ordre qu'on lui a appris! Il le fait en français et en breton et l'anglais ne va pas tarder car ça amuse son papa de lui traduire... Mais en aucun cas, il n'est bon en math! Pourquoi je dis ça? Par ce que je suis fatiguée que les gens mettent des étiquettes sur les enfants et surtout qu'ils s’extasient devant du par cœur! J'ai remarqué dans l'entourage d'Hugo (au sens très large du terme), que les gens se fichent éperdument qu'il se trompe en essayant de conjuguer un verbe au passé, c'est à peine si on l'aide en le corrigeant. Après tout c'est normal qu'il parle mal, il n'a que 3 ans! Par contre, s'il énumère les chiffres dans l'ordre c'est un génie! Je pars du principe que quand Hugo (3 ans et 3 mois) cherche à conjuguer un verbe au passé ou au futur, c'est d'une part il a pris conscience du temps qui passe (et ce n'est pas une notion simple en soi) ET EN PLUS, il souhaite complexifier son langage en conséquence. ET CECI est une réelle preuve de maîtrise du langage! Par contre, répéter des mots sans comprendre le sens car on lui a rabâché ce n'est absolument pas de l'acquis!
Bref, tout ça pour dire, que je trouve plus impressionnant que mon fils se trompe en conjuguant un verbe qu'il ne me récite une suite de chiffres! Je corrige donc sa grammaire en l'encourageant et je teste ses véritables compétences mathématiques!
Dans la méthode Montessori, il faut dans un premier temps présenter les barres rouges & bleus. Ces barres sont segmentées par unité. La première unité rouge, représente le 1, la seconde est composée d'une unité rouge et une bleue, elle représente le 2 et ainsi de suite jusqu'à 10. Le but de ces barres, c'est que l'enfant se rende compte que les chiffres représentent une quantité. Il identifiera dans un premier temps la longueur correspondante au mot (1 est cours, 10 est le plus grand, 2 est entre 1 et 3...), puis il y a l'introduction des symboles, qui donne une représentation mathématique du mot et donc de la longueur.



Ensuite vient la boîte à fuseau, la boîte est segment de 0 à 9 case. Dans chaque case, l'enfant doit mettre le nombre de fuseau correspondant au symbole. Cette fois-ci, le matériel donne une autre forme de représentation du chiffre, plutôt qu'une longueur, le chiffre représente un nombre de fuseau. Cette boîte permet aussi d'intégrer la notion de zéro.



Enfin, le jeu des jetons! Ce jeu comme pour les fuseaux permet à l'enfant d'associer un nombre de jetons au symbole mathématique mais il ajoute l'ordre. En effet, les jetons doivent être disposés par colonnes et quand ça n'est pas possible de mettre deux jetons l'un a côté de l'autre (chiffre impair) on met le dernier jeton au centre. La notion de chiffre pair / impair s’acquière visuellement.

Pour savoir si votre enfant sait compter, il faut dans un premier temps l'observer. De lui-même Hugo décompte ses voitures, les range dans l'ordre croissant en taille puis les comptes. Il y arrive très bien jusqu'à 4, ensuite c'est juste une récitation sans aucun sens. 
En suite, pour savoir si l'enfant s'est compter, il faut lui faire des petits tas de cailloux 3, 6, 4... et lui demander combien il y en a? De là vous verrez s'il compte ou pas et surtout jusqu'à combien!



Le mois dernier Hugo était à font sur les maths, j'ai profité de ce moment pour lui intégrer la notion de symbole en lui proposant un jeu de tri avec des chiffres en mousse. Après ce fut le tout de l'écriture, le voilà qui utilisait les planches lisses & rugueuses, ainsi que les planches graphiques. Mais maintenant il est plus dans une période de motricité, il me réclame le plateau de versé avec la semoule, il veux aussi la semoule fin pour faire des dessins mais aussi pour y faire les trace des dinosaure! Il ressort le matériel de transvasement, les coussins tactiles et le cadre d'habillage (faut que je fasse les autres)!  Je prépare donc les outils mathématique Montessori mais je ne lui ai pas encore présenter. Pareille pour les lettres... mais ça je vous en parle un peu plus tard!

Bonne journée et ne compter pas trop le temps qui passe ^^

Jeu des jetons! Mais non ça ne fait pas peur ^^



C'EST QUOI?

Le jeu des jetons est composé d'une boîte scindée en deux. Dans la première partie on y trouve des cartes sur lesquelles sont noté les chiffres de 1 à 10, dans la seconde partie il y a 55 jetons de même couleurs.

LE BUT



Ce jeu comme pour les fuseaux permet à l'enfant d'associer un nombre de jetons au symbole mathématique mais il ajoute l'ordre. En effet, les jetons doivent être disposés par colonnes et quand ça n'est pas possible de mettre deux jetons l'un a côté de l'autre (chiffre impair) on met le dernier jeton au centre. La notion de chiffre pair / impair s’acquière ainsi visuellement.

CONTRÔLE D'ERREUR...

S'il reste des jetons ou au contraire s'il en manque l'enfant comprend qu'il a fait une erreur et peut se rapprocher de vous pour la trouver et la corriger.

COMMENT LE FABRIQUER?





Pour la boîte : J'ai utilisé un petit panier que ma sœur (fleuriste) m'a donné, il contenait des éléments de décoration florale, il était parfait car justement avec deux compartiments. N'hésitez pas à aller voir des fleuristes ou autres boutiquiers pour leur demander s'ils n'ont pas des contenants à donner ou vendre à moindre frais, en général ils sont contant de se débarrasser. Sinon, prenez une boîte à chaussures d'enfant et faites une séparation avec une feuille cartonnée.




Pour les jetons : vous trouverez facilement des billes à aquarium dans tous les Gifi, Foire fouille ou même magasin vert... L'essentielle c'est qu'elles soient plates d'un côté pour qu'elles ne roulent pas. Sinon, vous pouvez recycler des jetons de loto ou même les fabriquer en pâte à sel! Je choisi des billes d'aquarium petites et vertes car c'est ce qui me restait d'un précédant aquarium et que j'en avais suffisamment lol 



Pour les cartes : Découpez dans un papier cartonné des cartes de même taille (le mieux c'est un papier uni ne faites pas comme moi ^^) et dessinez ou imprimez les chiffres dessus! Pour ma part, j'avais envie de rendre ce jeu un peu bucolique, j'ai donc recyclé des cartes que j'avais eues dans un magasine (FLOW que je conseille vivement ^^) sur lesquelles j'ai collé des chiffres en mousse!




Mettre dans un des compartiments les cartes, dans l'autre les jetons! 


COMMENT LE PRÉSENTER?



Invitez l'enfant à venir essayer un nouveau jeu.
Demandez lui de vous aider à préparer la séance en déroulant le tapis. 
Apportez la boîte et dites : ceci est le jeu des jetons. Décrivez le jeu (c'est important pour que l'enfant mette un nom sur le jeu et surtout ce qu'il s'y trouve, j'ai remarqué qu'Hugo ne savait pas comment s'appelait le cadre d'habillage et c'est après une longue discutions : "tu sais les boutons comme ça et après comme ça..." que j'ai compris de quoi il s'agissait. C'est peut être la seul règle de Maria Montessori que je n'applique pas : le silence dans la présentation. il faut verbaliser l'action).
Sortez les chiffres dans un ordre quelconque vers le côté droit du tapis et demandez à l'enfant "quel est le premier nombre?"
L'enfant répondra "un", prenez donc le 1 et placer le en haut à gauche du tapis et dites "un".
Demandez ensuite "quel est le nombre suivant?", quand il aura répondu placer le 2 à côté du 14 et dites "un, deux" en montrant le chiffre et ainsi de suite.
Revenez sur le premier chiffre, dites "un" et prenez un jeton que vous placerez dessous la carte. Pour le 2 procédez de la même manière en plaçant les jetons l'un à côté de l'autre. Pour le 3, montrez le chiffre, dites "trois" et placer les deux premiers jetons l'un à côté de l'autre et le troisième au milieu en dessous. 
enfin laissez l'enfant placer le reste des jetons en veillant bien que le dernier jeton des chiffres impairs soit au milieu en dessous des autres paires.
A la fin, montrez à l'enfant qu'on peut placer la main entre les jetons des chiffres pairs mais pas pour les impairs.
Enfin, rangez avec l'enfant et montrez lui où se trouve le jeu.




MES IMPRESSIONS

Je n'ai pas encore présenter ce jeu... Je vous en parle dès que c'est fait ^^



Dernier opus de la poutre du temps!

Ce n'est pas sans fierté, que je rédige cet article! En effet, la voici, la voilà! La poutre du temps d'Hugo!






DESCRIPTION!

Comme je vous le disais cette poutre du temps est divisée en saisons, elles-mêmes découpées en mois, eux-mêmes découpés en jours.

Pour les saisons, j'ai réalisé des rectangles de 87 x 50 pour l'hiver et 89 x 50 pour les autres saisons dans des tissus à motifs assortis mais de couleur correspondantes aux saisons. J'ai doublé le tissu avec un tissu mousse pour pouvoir épingler des images (d'oiseaux par exemple).



Sur ces rectangles, j'ai collé avec de la colle à tissus, des arbres en feutrine, sur lesquels j'ai ajouté en fonction des saisons, les feuilles, les fleurs ou les fruits.



J'ai aussi collé le nom des saisons que j'ai préalablement "tricotiné".



Sous chaque saison, j'ai ajouté des rectangles en tissu blanc de 30 ou 31 x 10 cm sur lesquels j'ai brodé le nom des mois. Au dessus de chaque mois, j'ai collé les légumes de saisons.

Enfin, sous chaque mois, j'ai fixé avec des anneaux de porte-clés, les 30 ou 31 ou 28 jours de chaque mois.




Avec la poutre, j'ai ajouté une boîte dans laquelle se trouvent : les 7 jours de la semaine inscris sur une pince à linge, les images des oiseaux, et autre...





LA PRÉSENTATION !

J'ai posé la poutre (une première moitié à vrai dire), dans la chambre de mon fils. Puis, en rentrant de l'école, je lui ai relu au salon le livre de Balthazar et le temps qui passe!

Je lui ai demandé : 
-  Aimerais-tu une poutre du temps?
- Ouuuuuuuuuiiiiiiiiii!

Évidement, il était très enthousiaste et se doutait qu'il y avait une surprise derrière ma question ... lui aussi commence à bien me connaitre.



Arrivé dans sa chambre, je lui ai présenté la moitié de la poutre du temps, en lui décrivant chaque élément. Il était attentif, jusqu'à l'épinglage des oiseaux! Il voulait tous les fixer (les épingles et Hugo c'est une grande histoire d'amour!). Je lui ai précisé qu'on n'avait pas vu d'hirondelle ces derniers temps et qu'elles n'arriveraient qu'au printemps. Je lui ai montré quand elles devaient arriver sur la poutre et nous avons placé un reperd! Nous avons aussi placé d'autre reperds comme les prochains anniversaires, ou les prochaines fêtes... Hélas, à l'époque, la poutre n'étant pas terminée je n'ai pas pu placer Noël qui est le reperd ultime pour Hugo.



Depuis, chaque jour, nous ajoutons la pince à la poutre du temps dès le réveil, parfois j'ai même cet honneur! L'avantage c'est que chaque dimanche soir, nous plaçons la pince verte qui indique quand papa rentre à la maison!



Enfin, nous y collons des images, articles qui correspondent à des événements vécus ou avenir. 



IMPRESSION!

Depuis que nous avons cette poutre du temps, Hugo ne demande plus quand papa rentre, il le sait. De plus, il cherche à se remémorer des souvenirs et à les placer dans le temps (hier, demain... oui des futurs souvenir surement lol) ce qui lui fait travailler le conjugaison des verbes :)

Dernièrement, j'ai replacé le reste de la poutre et j'ai fait le parallèle entre la poutre du temps et le système solaire (je vous en parle un peu plus tard)!
Hugo est un peu frustré de devoir attendre tout ça avant Noël, mais comme les framboises arrivent entre temps ça va ^^ c'est fou les reperds que peuvent prendre les enfants ^^

MES IMPRESSIONS!

Ce projet a été long, pas la création proprement dite, car chaque étape finalement c'est vite réalisée, mais il me fallait me concentrer, réfléchir pour résoudre certains problèmes et surtout trouver le temps pour l'assemblage final. Je ne regrette rien, j'ai appris de nouvelles techniques, et je me suis follement amusée! Cette poutre se transmettra d'enfant à enfant et pourquoi pas de parents à enfants :)
Pour ceux et celles qui hésitent encore à se lancer, je vous le dis! Allez-y mais prévoyez 6 mois. Pour ceux et celles qui ne cousent pas, ne tricotinent pas... Faites là en dessin, plastifiez... Et pour ceux qui manquent de place, il existe des versions plus petites mais non réutilisables...



S'il y a bien un outil Montessori à avoir c'est celui-là. grâce à cette poutre les enfants prennent conscience du temps qui passe, de la patience. Un calendrier classique ne joue pas ce rôle, car au fur et à mesure qu'il passe les moins sont déchirés, il n'y a pas cette possibilité de recul. Les reperds saisonniers sont inexistants, et pour finir, une poutre du temps bien faite, peut être mise dans un album photo pour la fête de l'anniversaire :)


Bonne création à vous et à bientôt!




Les fuseaux!



C'EST QUOI ?

C'est une longue boîte divisée en 10 compartiments annotés de 0 à 9, elle est accompagné de 45 fuseaux en bois.


LE BUT 

Une fois la hiérarchie des nombre de 1 à 9 acquise avec les barres rouges et bleues, les fuseaux introduisent le chiffre zéro. Ils permettent aussi d'associer les signes graphiques de zéro à neuf à leurs quantités correspondantes.


CONTRÔLE D'ERREUR...

S'il manque des fuseaux ou qu'au contraire il en reste c'est que la distribution n'est pas correcte.


COMMENT LE FABRIQUER ?



Il faudra :
  • Une boîte support : deux couvercles de boîte à chaussure, ou une longue boîte en bois...
  • De quoi séparer les compartiments : découper dans un tasseau fin 8 barres de la largeur de la boîte. Fixer les barres dans le font de la boîte et peindre pour rendre le tout homogène.
  • De quoi dessiner les chiffres : dessiner au feutre des chiffres en haut de la case, attention à ne par être trop original dans le graphisme.
  • Des fuseaux : dans un soucis de récupération, j'ai opté pour des touillette à café, des bâtons de glace feront l'affaire.
  • Un rangement : un petit sac pour y glisser les fuseaux, et une pochette en tissus pour y glisser la boîte (ceci est optionnelle)



COMMENT LE PRÉSENTER ?

Apporter la boîte sur la table ou le tapis.
Faites vous aider par l'enfant pour déballer le matériel.
Montrez le zéro à l'enfant et dites lui "ceci est zéro, cela signifie : RIEN"
Expliquez que vous aller mettre les fuseaux dans la boîte en fonction du chiffre indiquer. 
 - Pour le zéro dites "zéro signifie rien, je ne met donc pas de fuseaux"
 - Pour les autres :  citez le chiffre en montrant le signe et compter le nombre de fuseau nécessaire dans votre main et les placer un à un dans le compartiment en comptant encore. A chaque fois, montrer le zéro et dites "zéro signifie rien", puis montrer le compartiment 1 et dites "un", le compartiment 2 et dites "deux" et ainsi de suite jusqu'au compartiment à remplir.


MES IMPRESSIONS !

Je n'ai pas encore présenté ce matériel, je vais faire une session "math" à Hugo dans ces prochains jours, je vous en dirai plus après...